RÉTROSPECTIVE DES 70 ANS DE LA MAISON DIOR

October 18, 2017

Hello à vous,

 

Nous sommes en milieu de semaine...oui déjà ça passe vite ( YES pour le week-end et NO, pour le boulot qui n'avance pas =D), j’ai souhaité vous parler de l’exposition « Christian Dior : Couturier Du Rêve » que j’ai eu la chance de la voir il y a plus de 15 jours.

Pour les informations pratiques cette exposition est visible au Musée des arts décoratifs de Paris, Rue de Rivoli 107 dans le 1er Arrondissement et juste à côté du Louvre (une idée de week-end culturel à Paris en Talys c’est 1H30 au départ de Bruxelles) 

 

 

 

Cette exposition retrace de manière assez incroyable l’histoire d’une des plus vieilles maisons de Haute Couture parisienne. Fondée en 1947 par Christian Dior, fils d’industriel il choisit tout d’abord de profiter de la fortune familiale et créer une galerie. Mais malheureusement celle-ci connait un petit succès et puis le mène à la banque route suite à la crise de 1929.

 

Il décide de se reconvertir dans le dessin de mode, l’illustration de mode après dix ans de vache maigre. Il parvient grâce à un ami a être embauché comme illustrateur pour le Figaro ce qui lui permet devenir un dessinateur en vogue dans la presse et les magazines de l’époque.

 

Cet entourage familiale et amical à toujours beaucoup aidé et été mis en avant par le créateur lui-même. Certaines de ses créations ou idées de parfum sont inspirées par ses sœurs ou ses amis sculpteurs, poètes ou peintres.  Il a d’ailleurs fondé cette maison après avoir travaillé pour Rober Piguet Couturier vedette de l’époque qui l’avait d’abord engagé comme illustrateur pour ses collections puis comme modéliste et assistant.

 

Une première rétrospective avait été mise en avant par ce même musée en 1987 mais elle se concentrait sur les 10 ans d’activité du couturier. C’est vrai quand on y pense, Christian Dior n’a travaillé que 10 pourtant la marque rayonne encore en 2017, c’est un des ateliers Haute Couture, Prêt-à-porter, Parfumerie et Accessoires les plus rentables faisant parti du célèbre groupe de luxe LVMH.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment se fait-il que cette marque représente un aussi grand patrimoine sur le plan textile et de l’image de style à la française ?

 

30 ans plutard, le Musée des arts décoratifs tente d’y répondre avec la complicité de Florence Muller et Olivier Gabet les deux chefs d’orchestres de cette somptueuse, inspirante et féérique exposition.

 

Une balade de plus de 2Heures, on vous conseille de vous y rendre avant 16H. De plus, comme toute bonne adresse et évènement apprécié…la queue devant l’entrée peut être longue si vous ne prenez pas vos tickets à l’avance (11 euros l’entrée / adulte sur place...oui, ne faites pas comme moi ;-)).

 

On y évoque son histoire et ses légendes. L’une d’entre elles raconte que lors d’une kermesse une voyante lui aurait prédit la fortune grâce aux femmes. Christian Dior a été durant 10 ans, le chouchou des dames grâce à ses silhouettes féminines, élégantes, modernes et intemporelles. C'est lui qui a inventé la silhouette " NEW LOOK".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est aussi le premier couturier à concevoir de manière globale et en souhaitant être au centre de ces différents métiers : maroquinier, chausseur, brodeur, etc.

Pour lui réaliser une robe inclus d’y mettre un accessoire, des chaussures et un parfum qui raconte la même histoire. Pour l’époque c’est novateur de nos jours c’est le fonctionnement de chaque grande maison de couture ou de prêt-à-porter. 

 

C’est également un des rares à réaliser sa propre promotion à l’international, durant une décennie il a tout simplement régné en maître dans l’univers de la mode et des exportations de la France.

 

 

 

Depuis 1957, divers artistes, stylistes tentent de prolonger la magie et faire vivre son héritage tout en accomplissant cet exercice risqué d’y ajouter leur personnalité : Yves Saint Laurent, Marc Bohan ( que j'ai découvert grâce à cette exposition), Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et récemment Maria Grazia Chiuri.

 

Vous l'aurez compris...j’ai été portée par cette balade. Des pièces qui se chevauchent avec diverses ambiances. On y retrouve des textes, des photos, des peintures, des sculptures, des films et évidemment plus de 300 robes. L’exposition se clôture le 5 janvier prochain et si une escapade parisienne vous tente…je vous la conseille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis sortie de là avec un sourire aux lèvres et beaucoup de bonnes ondes…voir comment d’un rêve et grâce à son culot, sa créativité, sa rigueur et son entourage il est parvenu construire cette maison. Qui 70 ans plutard nous fait toujours rêvé grâce à cet ADN qu'il a créé et construit sur si peu d'années...transmis et traduit par d'autres esprits créatifs. Moi, ça me parle beaucoup et j'ai beaucoup aimé.  

 

Je vous souhaite une belle soirée et je partage avec vous ces quelques images sélectionnées parmis plus de 500 clichés car j’ai pris plaisir à immortaliser cette belle scénographie.

 

Prenez soin de vous,

 

Marianne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com