FLASHBACK...

December 7, 2017

 

Hello !!

 

 

 

Comment ça va pour vous ?

 

 

 

Je débute souvent mes articles avec une formule de bienvenue car j'ai l'impression depuis plus d'1 an, de vous donner rendez-vous en annonçant les nouvelles publications. Il m'arrive des fois d'avoir même le sentiment de vous draguer...avec des phrases d'approche pour vous encourager à venir lire, commenter, aimer les articles ou vidéos.

 

Après avoir soufflé ma première bougie et vous avoir fait gagner des écharpes pour vous remercier des échanges que nous avons depuis plus de 365 jours.  Je me suis dis qu'il serait intéressant de nous replonger ensemble sur cette année d'influenceuse ( comme on appelle maintenant...euh non je crois que je n'ai pas encore la communauté pour utiliser ce terme. Je vais calmer mes ardeurs.)...cette année de bavarde digitale.

 

J'ai toujours un peu de mal avec cette appellation car labelliser une activité que je fais à l'aveugle me parait prématurer. Dans un premiers temps, j'ai créé ce site comme une tribune personnelle pour me focaliser sur autre chose que mes problèmes de santé et de douleurs chroniques ( mais vous savez déjà...en mode radio ici).

 

 

 

 

Et nous voilà un an plutard, je me rends compte que cette pause contrainte et forcée...m'a permise de souffler. De me libérer de ce rêve d'enfance qui était d'être une styliste connue à Paris, New-york et Tokyo. Cette 27ième année qui a filé, je l'ai d'abord vomie puis saluée pour cette force que j'ai découvert en moi.

 

J'ai très longtemps existé pour créer : coudre, peindre, dessiner, étudier. Je me disais souvent qui je suis sans ça...et bien cette année j'ai commencé à le découvrir. Et c'est grâce à moi, au blog, à vous, vos retours en commentaires, en privée ou lorsqu'on se croise dans la vrai vie.

 

Je m'exprime à l'écrit et à la vue de tous. Chose inimaginable pour moi avant trop peur de faire des fautes d'orthographe. Je sais que j'en fais. Certains me l'ont déjà signalé et je vous en remercie. J'aime la langue française car c'est ma culture d'adoption mais je la déteste car elle me donne souvent le sentiment de ne pas être à la hauteur, au niveau. Pourquoi ? Je pense à mon passé de " bonnet d'âne " en orthographe. Élève et étudiante, j'ai très souvent eu des zéro pointés en ORTHOGRAPHE. Je ne compte plus les moments de solitude en classe devant mes camarades lorsque les professeurs reprenaient la bouche en cœur mes erreurs accompagnées de certains rires de camarade. Mais bon, je me suis dit tant pis bien que je sois une " grosse nulle " à ce sujet...j'allais sortir de ma zone de " je suis vraiment nulle " et écrire car j'aime ça.

 

Alors navrée les chéris de vous donner des sueurs froides par le biais de mon orthographe approximative. Je ne cherche pas à avoir 10/10 juste raconter des choses qui me touchent et les partager avec vous. Si vous remarquez des horreurs orthographiques...n'hésitez pas, nous sommes là pour échanger ;-)

 

 

 

 

Ensuite, il y eu une vidéo qui m'a décidé à réellement m'investir dans ce journal virtuel. Celle qui expliquait ces maladies que j'ai, plus particulièrement celle qui est rare et dont j'ai génétiquement hérité. C'est ICI si vous souhaitez la voir. Après cet épisode, je me suis lancée dans des sujets personnels et collectifs avec un thème par mois, des articles autour du sujet et 3 interviews de personnes inspirantes. Je pense que ça m'a fait découvrir la vidéo et le montage d'une vidéo.  Après les encouragements d'une amie vidéaste merci Marie si tu passes par là. Je me suis dit poursuit dans cette voie et ne te limite pas comme d'habitude à cette lecture scolaire que j'ai tendance à adopter lorsque je démarre quelque chose. Par manque de confiance en moi et peur de " mal faire " j'ai toujours tendance à me donner des cardes. Ici, c'était un seul sujet par mois et que des vidéos à ce sujet. Ce qui au bout de quelques mois me rendait " zinzin" car soit trop " autobridée" soit "trop superficielle" car le sujet était trop légèrement abordé vu que je " devais " tenir la cadence.

 

 

 

 

 

 

Du coup, je me suis dit que ça pourrait être agréable de partager avec vous mes enseignements d'une année de journal public digitale. Grâce à des petits points qui ont retenu mon attention.

 

 

Après 1 AN :

  • Les blogs vont et viennent, n’essaie pas de calquer les autres…le marché est déjà overbooké, oversaturé...même les miettes sont cool. Ce métier/passion est très jeune. Il y a 15 ans, il n'existait pas et pourtant maintenant, il fait rêvé autant qu'être chanteur, star, styliste, acteur, etc. Pourtant, il reposte comme pour tout métier " self-made" ( fait soi-même sans réel parcours académique, ni accès à la profession et sans réelle législation) sur un château de cartes qui peut progressivement se solidifier ou s'envoler.

 

  • Prends le temps de créer un contenu qui me parle et challenge. Donc oui, je ne suis pas disponible avec du nouveau contenu toutes les semaines...mais je tente de créer des textes, des vidéos, des collaborations dans la même direction que mes valeurs : quelles soient populaires ou pas .

 

  • Ne triche pas…ça se verra tôt ou tard (au départ, je voulais être partout et être performante partout. Je regardais mes audiences tout le temps. Actuellement, je me dis si tu veux qu’on s’intéresse à ce que tu fais…crée, travaille au lieu d‘avoir de l’audience avec du vide). C'est un de mes défis pour l'année qui arrive : me bouger les fesses pour acquérir un rythme. Me lever avant 9H et me coucher avant 23H, pour récupérer une hygiène de vie plus agréable pour moi et ceux qui partagent ma vie directement.  Je cherche un équilibre, une manière de gérer plus intelligemment mon temps  et plus collaborer pour que tout ne repose pas systématiquement sur moi. Et ainsi garder un cou qui passe toujours les portes aisément.

 

 

  • Je dis OUI à l’habillement mais NON à la mode : je vois beaucoup dans la blogosphère des pratiques de consommation qui ne me correspondent pas du tout (je ne suis pas là pour juger encore une fois je parle de mon point de vue avec ma sensibilité. Je ne dis rien sur vous et vos vies…ça vous appartient) Je parle de cette course au must-have, au coup cœur du moment, des favoris du mois, etc. Je crois que je suis une consommatrice bien trop préoccupée et parfois angoissée par cette place que je joue sur cette économie linéaire " PRODUCTION – TRANSPORT – SHOPPING – ACHAT – POUBELLE ". Dans mon entourage ont me " chari" pas mal avec ça.  Olàlà la " Bobo de gauche "  ou " Tu es vraiment une Bounty avec des idées de blanc " résultat je me terre, j'en parle sans grande assurance pourtant ce sont des convictions qui sont de plus en présentes dans ma vie...si je ne les écris pas ici, je le ferai où alors. Je dois arrêter d'attendre l'aval des autres et juste me laisser vivre et  m'informer là-dessus puis échanger avec vous.

 

 

 

 

Cette 2ième ANNÉE :

  • Partagez ce que j’aime dans l’habillement et pourquoi réellement PRIMARK, KIABI, MANGO, ZARA, ZAFUL, SHEIN, etc. me font froid dans le dos. La nécessité d’être consciente de nos places  dans ce monde globalisé. Je prône une modération et curiosité de cette industrie qui nous entoure. Vous dire que vous êtes des " Judas" et qu'il faut tout arrêter d'un coup...ce n'est pas réaliste et je suis que Marianne. Je n'ai aucun pouvoir sur vous et je ne souhaite pas en avoir. Cela fait 1 an, que je n'ai plus acheté des vêtements dans les enseignes de Fast fashion ( d'ailleurs je pense faire plus de vidéo sur l'habillement et les enjeux c'est pas aussi funny que des ouvertures de cadeaux ou des concours mais j'en ai marre aussi qu'on nous dise que la mode c'est juste un plaisir sans conséquence) Parce que je pense que oui, le vêtement n'est pas juste un bout de tissu comme nous ne sommes pas juste des bouts de viandes.

 

  • Créer une île personnelle, accueillante et pourtant dans le « non jugement » : avec les réseaux sociaux, je me rends compte que nous nous sentons vite agressé ou sur la défensive. Pourtant, je ne vous critique pas lorsque je vous dis que je suis réellement angoissée lorsque je mets les pieds dans un centre commerciale, une grosse ancienne citée juste au-dessus car je pense à tous les coulisses beaucoup me disent mais c’est comme ça pour tout (la nourriture, les habits, la déco…) OUI ET ALORS SOUS PRÉTEXTE QUE C’EST COMME CA, je dois fermer les yeux. Effectivement, les tenants et les aboutissements sont multiples mais je suis convaincue que même mon petit grain de sel compte dans cette énorme machine. Pas parce que je suis prétentieuse ou imbue de ma personne mais parce que je souhaite être active lorsque je consomme plus que subir ou suivre un chemin téléguidé.

 

  • Continuer à interviewer des personnes inspirantes sur des sujets divers et variés d’ailleurs n’hésitez pas à m’écrire à mulakozeblog@gmail.com si vous souhaitez bavarder avec moi ou proposer une thématique. Je souhaite aussi montrer plus de créateurs alternatifs dans mes looks par le biais de collaboration ( pas pour avoir pleins de trucs gratuite hein me connaissant je n'en ferai rien) pour simplement vous donner des idées. J'en connais plusieurs qui gagnent à être connu.

 

  • Pour conclure, je souhaite que MULAKOZè ATELIER soit vivant. Je crée des vêtements du coup je consomme du textile et vous stimule à l’acheter. J’ai envie de me challenger sur cette boutique pour vous et pour moi. En créant 2 pièces par mois en édition limitée mon but n’est pas de noyer la terre avec mes créations...plus maintenant, promis juré !! Mais réaliser des pièces qui tiennent dans le temps, utiliser des matières plus responsables, de revalorisation des tissus vintage de manière créative. Franchement, cette boutique en ligne me fait de petits papillons dans le ventre car j’ai pleins d’idées pour la suite.

 

 

 

Cet article touche à sa fin, je vous souhaite une belle soirée et vous dit à très vite xxx

 

Marianne

 

Photos : Lynn V. Photographe - Look mélange de vieux et du fait maison : Pull, Gilet en simili cuir et écharpe réversible MULAKOZè  - Pantalon Paprika ( collection 2016) - Baskets fourrées Sacha ( collection 2016)  - Montre ALBA chez Cash Converters - Boucles d'oreilles cadeau d'une amie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com