EXPOSITION : REFLECTION

January 15, 2018

 

Hello,

 

Comment ça va pour vous ?

 

 

 

Le 07 janvier, je me suis rendue à l’exposition « Reflection » de Jean-Paul Lespagnard tout près de la Grand-Place Bruxelles (Rue de la Violette 12, 1000 Bruxelles – Visible jusqu’au 15 Avril 2018)

 

Une expose qui nous plonge dans les archives du musée et les inspirations du créateur liégeois.

 

Qui est Jean-Paul Lespagnard ? Artiste aux multiples talents né en 1979, diplômé en Arts Visuels et Création de Mode à Château Massart (Liège) qui a fait ses armes chez Anna Sui à New-York, puis est revenu par chez nous en 2005 et a assisté Annemie Verbeke.

 

Ce qui a créé une effervescence médiatique à son sujet, c’est sa victoire au célèbre Festival Internationale de la Mode et de la Photographie d’Hyères en 2008. Une collection décalée, colorée et hommage à la culture populaire belge et aux cow-boys.

 

Depuis 2011, il a fondé son propre label. Avertissement: je ne suis pas très objective car j’adhère totalement à l’univers de cet artiste. Je le trouve malin, marrant, ouvert et sans limite...très reconnaissable car singulier et pleinement assumé. Il collabore avec des grands noms comme Galler, Espack, O'Sun, Les Galeries Lafayette ou avec des univers artistiques plus confidentiels tels que celui de la danse en créant les costumes des danseurs et celui de certains chanteurs ou chanteuses par exemple YELLE et Alice On The Roof.

 

 

 

 

 

Pour ce qui est du Musée : Cette collaboration célèbre, les 40 ans du lieu et un nouveau nom, bye bye « Musée du Costume et de la Dentelle » …bonjour « Musée de la Mode et de la Dentelle ».  Pour que ce musée ne soit pas que pour les connaisseurs mais également pour le grand public, Caroline Esgain et son équipe ont revu la scénographie de la collection permanente pour dépoussiérer l’univers de la dentelle bruxelloise. Bien que ça soit le fil rouge de ce musée, il fallait redonner l'envie au public de pousser la porte et découvrir ce patrimoine bruxellois.

 

Début du 17ième siècle, la dentelle était très en vogue et Bruxelles était réputée pour son savoir-faire en la matière. Tellement « In » que durant le 19ième siècle, les anglais ont décidé de stopper l’importation de cette dentelle belge et ont commencé à la copier.  Cette collection permanente vous retrace cette histoire et y ajoute une touche contemporaine avec la robe de chambre sophistiquée et sexy de Carine Gilson réalisée pour habiller Bérénice Mariohe dans James Bond « Skyfall ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exposition « Reflection » en tant que telle est disposée sur 3 niveaux : le premier (le rez-de-chaussée) est consacré aux inspirations de Jean-Paul. Ce qui depuis ces débuts lui permets de créer cette mode inclassable entre pop-culture, arts primitifs, folklore belge, sport et art du spectacle. Il nous expose son cabinet de curiosités avec des pièces d’exception telles que le costume de Gilles de Binche ou un pneu ciselé à la main de Wim Delvoye. Une première salle très hétéroclite et agréable à découvrir.

 

Le second niveau  rassemble les pièces emblématiques de l’artiste. On aperçoit le rendu final de ses inspirations, la concrétisation de ses influences et idées. On découvre son parcours de styliste indépendant et pluridisciplinaire. Il est inutile de prendre des notes car ils ont installé sous chaque silhouette un bloc de flyers pour le visiteur. Ainsi vous repartez chez vous avec les détails techniques et l’anecdote liée à chaque création. J’ai trouvé ça géniale car on profite plus du moment.

 

 

 

Le troisième niveau est intitulé « Laboratoire », le visiteur se retrouve dans la peau de Jean-Paul et on nous propose de réaliser un foulard imprimé en pêchant deux thèmes dans deux boites mystères. Pourquoi un foulard ? Car le styliste est célèbre pour ses foulards en soie aux imprimés colorés et folkloriques. C'est une pièce récurrente de son vestiaire.

 

Un étage participatif pour qui sait vous faire découvrir une nouvelle passion ou simplement passer un bon moment. Si vous êtes satisfait ou pas du résultat, vous pouvez le partager ou pas sur les réseaux sociaux avec le #ReflectionLespagnard...et qui sait votre foulard servira ou pas d'inspiration à Jean-Paul pour la création d'un foulard à l'issue de l'exposition.

 

La photo ici-jointe est celle de mon foulard réalisée avec ces deux mots : danse / mort.

 

Je clôture cet article avec mes impressions générale sur ce lieu. C’est un agréable petit musée, facile d’accès et riches en archives. J’ai beaucoup aimé me balader dans cette exposition évènement et leur exposition permanente. Un mélange des genres très intéressant. L’exposition « Réflexion » est visible jusqu’au 15 Avril et le 1er dimanche du mois, le musée est gratuit comme beaucoup d'autres en Belgique, renseignez-vous.

 

Je kiffe partager mes découvertes culturelles car je pense que dans toute société démocratique où l'individu souhaite garder son esprit en constante évolution :  la culture ( elle est sous tellement de formes différentes) et la curiosité sont les bases de la réflexion, de l'implication citoyenne, du dialogue et de l'échange. Alors les gars soyez curieux...les écrans, les réseaux sociaux, les guindailles et le shopping...c'est cool mais il n'y a pas que ça. Je dis ça comme ça sans jugement juste une pétillante envie de partager une belle découverte.

 

 

 

 

Belle semaine à vous,

 

Marianne

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com