EXPOSITION : LE MODÈLE NOIR

June 17, 2019

Un article, un lundi , je trouve que c'est plutôt bien pour démarrer la semaine.  La rubrique " Exposition " je l'avais mise en sommeil depuis quelques mois. Et là je reviens avec une pépite, un rendez-vous culturel qui me tenait à cœur " Le Modèle Noir de Géricault à Matisse " qui se déroule à Paris jusqu'au 21 Juillet au célèbre Musée d'Orsay.

 

 

 

" Le Modèle Noir de Géricault à Matisse " Un titre accrocheur qui est assez novateur pour aborder la question de la représentation esthétique, sociale, politique et raciale du modèle noir à travers l'histoire de l'art français et un peu des états-unis ( puisque l'expo est initiative américaine au départ).

 

 

Je me suis rendue à Paris mi-mai pour participer au salon " Woman Up ", deux jours de conférences, d'atelier et de partages d'expérience autour du monde du travail et des femmes.  Mon séjour a débuté vendredi 17 mai par la rencontre des participants suivi de la visite de cette exposition en solo. Je l'avais écrit en gras sur mon programme car en tant que artiste peintre noire, j'étais curieuse de voir comment la question du modèle noir était abordé par un grand musée. Surtout, j'étais curieuse de voir leur collection et sélection. Durant mes études à l'Académie des Beaux-arts à Liège, le Musée d'Orsay était souvent cité et je n'y étais encore jamais allée alors c'était un signe pour moi...les astres étaient alignés.

 

Arrivée vers 16H, je suis parvenue à passer la file grâce à ma carte handicapée européenne ( d'ailleurs je vous la recommande si l'état belge reconnait votre handicap. Celle-ci est à commander via https://handicap.belgium.be/fr/ , elle vous permet d'avoir dans plusieurs pays d'Europe des accès gratuits à la culture ou des réductions. Elle est gratuite). La foule était au rendez-vous, j'étais à la fois ennuyée car ma visite allait être plus mouvementée et heureuse de voir que cette exposition remplissait les salles.

 

L'exposition est pluridisciplinaire, elle dévoile des peintures, des sculptures, des photos, des vidéos, des textes qui ont comme  point commun de montrer un ou une modèle noir.e. Durant toute la visite, nous nous intéressons au dialogue entre le créateur de l’œuvre d'art moderne et le modèle qui pose ou l'inspire.  On parle indiscutablement d'Histoire  et d'histoire. 

 

Photo : " Portrait d'une négresse " 1800 - rebaptisée par le Louvre " Portrait d'une femme noire " - rebaptisée par le Musée d'Orsay " portrait de Madeleine " - toile peinte par Marie-Guillemine BENOIST  ( élève de Jean-Louis DAVID )

 

 

 

 

 

Le but premier de cette exposition est de rendre visible ces modèles qui ont de tout temps  posé, travaillé et inspiré les artistes français et américains sans être reconnu.e.s et identifié.e.s. L'Art Moderne a toujours compté sur les modèles mais ce que nous remarquons à postériori c'est que les modèles noirs ont très souvent été gommé.e.s ou effacé.e.s.  Puisque les établissements artistiques académiques ou les artistes eux-mêmes avaient pour coutume de répertorier les modèles qui posaient pourtant ces modèles noir.e.s ou métisses étaient très souvent anonymes ou dit " nègre " ou " négresse ".

 

Cet évènement expose cette l'évolution de l'image de la personne noire en France avant la 1ère Abolition de l'esclavage en 1794 , durant la réhabilitation de l’esclavage en 1802, suivi de la proclamation de l'indépendance d’Haïti ( ex Saint-Domingue), la 2ème Abolition de l'esclavage en 1848, suivi par les colonisations et la création des " zoo humain "  et se termine par la fin de la 2ième Guerre Mondiale. 

 

 

 

 

 

Cette exposition n'a rien de définitif et n'a pas pour objectif de répondre à la question de la représentation des Noirs comme groupe sociale, mais démarre au niveau de l'histoire de l'art moderne française surtout et un peu américaine : cette reconnaissance de la contribution des modèles noir.e.s. En redonnant déjà leurs noms à certains modèles et ainsi ne plus être simplement désigné comme " nègre anonyme ". Les textes muraux et l'audio-guide animé par Lilian Thuram Président de la Fondation Liliant Thuram éducation contre le racisme permettent également d'avoir plus d'informations sur le contexte des œuvres choisies, leurs  lectures et symboliques.

 

Une très belle exposition parisienne ( c'est loin mais si vous prévoyez un trip parisien, je vous encourage à la découvrir) est un rendez-vous culturel qui nous replace dans divers contextes  historiques illustrés dans l'art ou des projets artistiques personnels . Des œuvres célèbres sont lues différemment. On y retrouve la célèbre " Olympia " - 1863 d’Édouard MANET car oui, nous nous sommes toujours intéressés au modèle blanc. Or il y a également  toujours eu cette femme noire qui apporte les fleurs  à la prostitué en premier plan.  C'est une ouverture au débat des la décolonisation des arts, l'écriture de notre histoire de l'art commune. Comment de nombreux artistes ont été des alliés pour bouleverser les stéréotypes, les droits des personnes noires et des esclaves par exemple : " Le Radeau de la Méduse " - 1818 de Théodore GÉRICAULT tableau qui montre le naufrage de ce radeau, ces hommes qui meurent, sont abandonnés et meurtris.  Avec cet homme noir ( le modèle Joseph très demandé chez les artistes dans les années 1815 -1830. Le seul modèle noir qui en fera sa carrière en plus d'être acrobate au départ ) qui surplombe cette embarcation de fortune, avec ce drap, cet espoir d'être sauvé par un navire.  D'autres œuvres sont de la propagande, des œuvres qui ont jouées les jeux des politiques ou stéréotypes. Par exemple : " L'Abolition de l'esclavage dans les colonies le 27 avril 1848 " - 1849 de François-Auguste BIARD un tableau qui véhicule l'idée que c'est les hommes blancs, français qui ont libérer les esclaves via à l'abolition de l'esclavage. Ce tableau a été commandé par la 2ème République.

 

Photo : Poupée représentant Joséphine BAKER

 

Je pense que vous le sentez, cette exposition m'a beaucoup apporté. Elle n'est pas " réservée " aux personnes noires, elle est faite pour toutes et tous puisqu'elle raconte des histoires d'individus qui ont existé et inspiré de nombreux artistes...et elle les met au centre de la " scène " c'est simplement les applaudir pour leurs contributions à l'Art Moderne et Contemporain car ces œuvres sont splendides et utiles à décortiquer pour toutes personnes curieuses.

 

Je vous laisse avec quelques vidéos qui expliquent cette exposition et des photos que j'ai prise durant ma visite.

 

 

 

 

Belle soirée à vous et dites moi ce que vous avez pensé de l'expo et/ou de l'article !

 

Ciao et prenez soin de vous !

 

Marianne xxx

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com