TENTER LE ZÉRO DÉCHET

February 5, 2020

Le second mois de l’année est depuis 2007 en Angleterre, 2017 en France & en Suisse et 2019 en Belgique…synonyme de « mois sans supermarché ». Le Collectif suisse « En Vert et Contre Tout » a encouragé les internautes à participer au mouvement « Février Sans Supermarché ».

 

Je vous avais fait un article l’année dernière, je vous le laisse ICI pour vous faire une idée de mon expérience.  Cette année, je ne le fais « pas » puisque je me rends compte qu’au quotidien, je fais de moins en moins mes courses dans les supermarchés. C’est d’ailleurs cette expérience qui m’a tellement convaincue que le réflexe du magasin de proximité est devenu coutumier.

 

Pour éviter de me répéter, je me suis dit que j’allais plutôt vous faire un article pour vous « donner envie » de tester les courses en vrac ou zéro déchet.  Je ne suis pas la « Reine » des courses zéro déchet mais ma poubelle et mes placards ont beaucoup changé depuis un an.

Mon démarrage a été assez chaotique car je n’aime vraiment pas faire les courses que cela soit au supermarché ou pas. Cette tâche quotidienne me fout régulièrement un coup de chaud car je me sens très souvent submergée par les infos et produits qu’on trouve dans les enseignes standards. Je me sens comme une biche immobilisée par les phares d’une voiture… « Euh, comment je m’appelle ! Euh, je suis venue achetée quoi encore ».

Les courses en vrac et avec moins d’emballage me font fréquenter des commerces avec moins de références. Le fait d’avoir moins de choix me pousse à mieux anticiper et organiser mes achats sans pour autant me sentir limitée dans le panel de plats à réaliser au quotidien.

 

 

Pour démarrer dans « Le Vrac » :

 

  • Hors de chez vous :

 

Refusez à maximum les sacs en plastique et sac à usage unique

 

Si vous avez besoin de contenants pour vos futures courses ou que vous voulez simplement acheter un produit qui n’est pas vendu en vrac préférez la formule en verre car il est réutilisable, ne crée pas de transfert s’il est soumis à un écart de température à l’inverse du plastique et se recycle plusieurs fois.

 

Ayez toujours un sac ou deux en tissu avec vous.

 

N’hésitez pas à amener vos préparations apéros, plats et desserts dans vos contenants lorsque vous êtes invité.e.s chez vos proches. Essayez de les reprendre ou faites des échanges lorsque vous repartez chez vous pour éviter de tomber à court de contenant.

 

  • Chez Vous :

 

Je vous conseille de faire l’inventaire de vos réels besoins c’est-à-dire quelles sont vos courses. Ce que vous achetez régulière pour savoir quels contenants vous seront indispensables et ainsi être bien équipé avant de commencer vos courses.

 

Réutiliser les sacs en plastique ou papier que vous avez déjà comme ils sont dans vos tiroirs autant les réutiliser et réduire leur impact de production.

 

 

Ensuite, rassemblez vos contenants pour savoir la place que ça prendra dans vos placards et vos sacs de courses. Puisque le Vrac est une organisation à créer dans votre garde-manger qui dans un premier temps peut paraitre trop prenante ou chronophage. Je pense que comme tout nouvelle habitude à initier les choses ne se font pas sans grincements de dents. J’ai de la chance, je vis seule donc ce changement affecte que moi mais ne vous culpabilisez pas d’être imparfait.e. Détendez-vous…et ne changez pas tout du jour au lendemain, évitez-vous un faux départ !

 

 

Regroupez vos tote bags ils sont très utiles. Si vous en avez de divers formats c’est encore mieux. Transportez-les sur le principe de la "Poupée Russe" pour qu'ils prennent le moins de place possible. Les sacs en tissus fait maison à partir de vieux draps, rideaux ou essuies en matière naturelle (coton/lin) c’est parfait pour porter le pain, les fruits, les légumes, les bouteilles en verre, etc. Si vous n’en avez pas assez il y a aussi le sac filet de pêche qui fait bien le job pour les fruits et légumes robustes.

 

Nettoyez bien vos bocaux et boites : dans l’eau bouillante pour les stériliser, sans oublier les couvercles et joints en silicone et lavez-vous les mains avant de les nettoyer. Séchez-les bien avant de les fermer et faire les courses. C’est souvent ce qu’on reproche au Vrac…l’hygiène ainsi prenez les devants et faites attention à la propreté des contenants.

 

La gourde sera votre meilleure amie et vous permettra de réduire votre consommation de bouteille en plastique. Pour les personnes qui n’aiment pas l’eau du robinet à cause de son goût et/ou certains résidus qui la compose même après épuration et filtration, il y a des solutions pour la purifier naturellement : le bâton de charbon végétal (dure 3 mois), les perles de céramiques (réutilisables à l'infini) et les graines de Moringa (usage unique et compstable).

 

Cherchez les commerces en vrac près de chez vous et apprenez leurs horaires pour les faire coïncider avec votre rythme de vie.

 

Faites vos menus de la semaine pour éviter le gaspillage mais cela est valable pour toutes types de courses. Petite astuce : prenez une feuille blanche et dessinez un tableau avec trois colonnes, sept lignes et remplissez-le pour visualiser vos futurs plats.

 

(Perso : j'ai encore trop de contenants en plastique à mon goût. J'aimerais de plus en plus les remplacer par de l'inox ou du verre. C'est mon envie pour cette année).

 

 

  • Dans les magasins en vrac ou marchés :

 

Dans un premier temps laissez-vous surprendre bien que vous ayez votre liste afin de voir l’éventail de références du magasin. N’hésitez pas à poser des questions sur les cuissons des produits puisque pour certains le fait qu’ils soient en vrac change leur temps de cuisson et de conservation…pour le coup, les magasins en vrac sont peu nombreux du coup les commerçant.e.s sont souvent dans une démarche de partage d’expérience et bienveillants.

 

Avant de remplir ses contenants toujours prendre le temps de les peser vide pour savoir le poids (C'est la TARE) qu’il faudra retirer lorsque vous passerez à la caisse avec vos récipients remplis.

 

Les marchés aussi permettent de diminuer nos déchets.

 

Privilégiez les produits disponibles à la coupe et mettez-les de préférence dans un contenant en verre ou en inox.

 

 

 

  • Dans les magasins ou épiceries « standards » :

 

Avec le temps, on est de plus en plus à l’aise avec ces habitudes d’achats. Maintenant, il m’arrive souvent d’aller dans mon épicerie de quartier avec mes contenants pour prendre du fromage, des olives à l’ail, des tomates séchées, etc. Les premières fois j’étais gênée d'ailleurs mais lorsqu’on le dit tranquillement et à des heures où le commerce n’est pas en heure de pointe. Le commerçant est assez ouvert à l’idée de remplir vos contenants.

 

Dans les supermarchés, le passage à la caisse avec les sacs à vrac est assez facile. Pour les bocaux c’est plus compliqué : ce que je fais dans la section vrac libre-service je les pèse dans un sac à vrac et les transvase directement dans mon récipient. Je vous l’accorde c’est du chipotage résultat j’achète rarement mes produits en vrac en supermarché. Les supermarchés sont pour mes achats en gros tel que le lait.

 

Mes conseils ne sont surement pas exhaustifs. On dit souvent qu’il y a plus d’idées dans plusieurs têtes que dans une alors n’hésitez pas à partager vos astuces. En espérant que cet article vous aura donné envie de tenter l’aventure des courses en vrac. Au-delà de la nécessité de réduire nos déchets et du fait que chaque petit geste compte pour réduire notre impact sur l’environnement, les courses en vrac sont aussi un gain de temps lorsque l’habitude est installée. Les produits se trouvant déjà dans les bocaux, sacs à vrac, filet, etc. nous pouvons directement les mettre dans nos armoires ou frigo. Puis, vous savez ce que vous achetez, il n’y a pas des produits avec une dizaine d’ingrédients alors que vous achetez juste des haricots. Les produits sont bruts et encouragent les plats fait maison…c’est un avantage pour votre santé.

 

 

 

 

 

 Pour approfondir votre démarche et avoir plus d’informations de la part d’experts :

 

il y a le livre

 

. De Bea Johnson« Zéro Déchet » ...la bible internationale du ce mode de consommation

 

. De Bénédicte Moret et Jérémie Pichon« La Famille Zéro Déchet » qu’une amie m’a offert en 2018, elle me sentait avoir envie de démarrer ce défi sans trop savoir comment. Depuis, c’est un de mes livres de chevet. Il nous aiguille dans notre changement au niveau des courses alimentaires mais pas que, grâce à lui j’ai changé mes achats en cosmétique, en produits ménagers, en déco et mes moyens de transports. « Les Zenfants presque Zéro Déchet » est sa version ludique et plus sous forme BD avec des jeux pour inclure les enfants dans la démarche. Que j’ai offert aux parents de mon filleul & « La Famille en transition écologique » qui est le dernier de ce duo d’auteurs.

 

. De Julie Bernier - « Zéro Déchet : le manuel d’écologie quotidienne »

 

. D’Aline Gubri« Zéro plastique Zéro Toxique » & « Le Guide de l’Alimentation Durable »

 

Je vous souhaite une très bonne journée et on se retrouve très bientôt, j’espère !

 

Prenez-soin de vous !

 

N.B : Pour éviter toute méprise le but premier de " Février sans supermarché" est de promouvoir les commerces de proximité et les soutenir car depuis plus de 10ans, ils ferment de plus en plus leurs portes à cause de notre économie qui promeut les grosses enseignes. Alors les courses en vrac sont un plus écologique. Une nouvelle fois ne vous mettez pas trop la pression aussi non vous ne démarrerez rien. Faites-le petit à petit...et toute l'année.

 

Marianne

 

 

                                                            xxx

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2020 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com