100% NON MERCI

July 22, 2018

Hello,

 

J'espère que vous allez bien ?

 

 

 

 

 

Pourquoi ce titre énigmatique...je voulais juste écrire un article qui me titille depuis un moment. C'est un message plutôt un partage d'idées de temps en temps je me dis que c'est intéressant de poser une idée plus personnelle.

 

 

Derrière le " 100 % Non Merci " se cache une certaine bataille d'égo.  " La Clé pour le vivre ensemble, c'est apprendre à doser son égo " c'est une phrase qui me sert de leitmotiv depuis que j'ai découvert mon estime pour moi et je la nourris quotidiennement.

 

Cette citation me permet de prendre de la distance lorsque je me sens dans une situation inconfortable soit parce que j'ai envie de faire la peste ou soit que je reçois une remarque blessante.

 

L'explication derrière cette citation, c'est de ne pas confondre les difficultés des autres et les siennes. Dernièrement, j'étais à la gare de Bruxelles Midi et j'attendais mon train. Un garçon est venu vers moi pour me draguer. J'ai tout de suite vue que c'était un jeune homme qui avait du mal à poser sa voix, m'aborder et me dire ses intentions. Il a cherché à avoir un moment avec moi et mon numéro, un peu fatiguée et lassée en voyant qu'il ne " comprenait " pas mon refus poli . Je me suis bougée et en bougeant, il a remarqué mes mains. Et là, j'ai vu ses yeux sortir de leurs orbites et son ton a changé. Je suis partie pour prendre mon train et avant de partir cet homme m'a dit " Avez-vous déjà pensé à vous faire greffer des doigts ? Car vous êtes jolie mais vous pourriez un peu penser aux gens car vos mains ça fait peur. " 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En entendant ses paroles, j'ai rigolé car je me suis dit et je lui ai dit " Et gars, je crois que tu as un gros problème et je ne te permets pas de me dire ça car moi je me sens très bien comme je suis. Si ça te va pas ne me drague pas et va voir ailleurs. "  Cette histoire n'est pas là pour parler de mon pouvoir de séduction mais pour illustrer cette chose que je remarque souvent. La manière dont certaines personnes te balancent leurs insécurités de manière méchante et sans aucune prise de recul.

 

 

 

Lorsque je vous écris mes réflexions je ne suis pas là pour juger, je trouve que le jugement ne fait pas avancer. Là, je me dis qu'il est important de modérer ses propos. Ceci ne veut pas dire soyons tous " faux culs " mais au contraire soyons " intelligents" ne choisissons pas la facilité de renvoyer le balle, comme le chat qui pisse pour marquer son territoire lorsqu'il se sent dans une situation inconfortable.

 

 

Il m'a fallu du temps avant de dire que j'étais blogueuse et encore plus avec l'étiquette Slow Fashion car je me disais que je n'avais pas envie qu'on me flique ou qu'on me prenne pour une " Madame Je-Sais-Tout ".  Pourquoi car toutes les démarches de déconstruction telles que la mode éthique, seconde main, récup', l’alimentation végétarienne, végétalienne, végane, la consommation zéro déchet, etc. ramènent à notre éducation, nos réflexes innés de défense d'égo car en soit on souhaite garder notre confort et nos habitudes.

 

En montrant publiquement et parlant de cette mode alternative, je me suis d'abord auto-censurée car dans ma propre sphère privée, je sentais du jugement et de la moquerie. Alors je me voyais mal vous parler et me cacher chez moi.  Alors tant pis si je ne suis pas " 100 % Slow Fashion " j'ai envie d'apprendre et vous donner envie de vous laisser tenter par cette déconstruction vestimentaire.

 

Ce look que je vous partage est une look en parti slow fashion le pull et les lunettes viennent d'une boutique de seconde main Rue Féronstrée à Liège ( dans cette rue, il y a 4 boutiques de seconde main et je trouve régulièrement des pépites à petits prix ) et ma jupe et mes chaussures viennent d'enseignes Vero Moda et Sport Direct ( pas du tout slow fashion) . Est-ce que je vais m'autoflagéller de ne pas encore être 100% bonne élève...NON. Aucun intérêt de me couper l'herbe sous le pied, on ne démarre pas une course par l'arrivée.

 

 

 

 

Alors les gars on se détend dès fois il faut se jeter à l'eau. Et oui les bouées ne sont pas fournies illico presto c'est à nous de nous les créer/les chercher ou apprendre à avoir la/les bonne(s) technique(s) pour avancer comme vous le souhaitez. Le mec à la gare n'avait pas encore sa bonne technique pour avancer, s'assumer et draguer de façon saine. Tant pis pour lui, moi j'ai développé cette/ces technique(s) et cette estime de moi qui m'a permis de rire de ses paroles débiles et prendre mon train sans être affectée par ça.

 

 

En conclusion, j'ignore si vous percevez l'utilité de cet article écrit au feeling mais avec beaucoup d'envie. L'envie de vous booster à sortir de vos certitudes et vous mettre en danger pour vous connaitre.  Je suis peut-être plus souvent confronter à ça par le biais de mes handicaps, de ma couleur de peau, du blog, de ma marque de vêtements.  Mais c'est cool de temps en temps prendre de la distance sur son égo et lire entre les lignes.  Je remarque que derrières de nombreuses moqueries et jugements qui m'ont été adressés...c'est mon interlocuteur qui se sent pas bien et qui me balance son insécurité.  Du coup beaucoup de conneries me glissent sur la peau...beaucoup, pas toutes non plus.  Et non, je ne suis pas un gourou peace and love, je pose juste ça là...prenez ce qui vous intéresse. La suite, c'est à vous voir les chéri.e.s !!

 

 

 

Je vous laisse et je vous souhaite un très bon dimanche !!

 

Marianne

 

xxx

 

Photos de Lynn Vanwonterghem - Look : Pull Jack & Jones - Lunettes Flair ( seconde main ) - Jupe Vero Moda ( ancienne collection ) - Boucles d'oreilles & Bracelet ( cadeau de ma sœur venu de Côte d'Ivoire ) .

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com