2 DÉCEMBRE : CLAIM THE CLIMATE

December 6, 2018

 

 

 

 

" Juste sociale, justice climatique...Même combat "

" Agriculture paysanne = Solution "

 

"Stop Climate Criminals "

 

" Policies Change Not Climate...Not Health On A Dead Planet ! ACT NOW ! "

 

" There is NO PLANET B "

 

Dimanche 2 Décembre, nous étions plus de 75.000 personnes à marcher de la Gare de Bruxelles-Nord au Parc Du Cinquantenaire. Une marche pacifiste pour dire, crier voir hurler que les questions climatiques ne sont plus négociables....elles sont vitales, urgentes et cruciales pour l'humanité.

 

Ce rendez-vous citoyen et apolitique était annoncé depuis des mois, d'ailleurs l’émulation qui l'a précédé, m'a motivé à faire abstraction de ma légendaire peur de la foule. Normalement, j'évite les grands rassemblements car je ne me sens pas en sécurité avec mes pieds. Voyant tous les appels à la mobilisation de ces dernières semaines, le contenu des derniers articles et vidéos publiés sur la page de l'évènement.

Je me suis sentie un peu trop poule mouillée de ne pas me pointer au rendez-vous. J'avais l'intime conviction que j'allais le regretter.

 

Alors SAMEDI SOIR, je me suis dit " CAP d'aller marcher pour le CLIMAT " et j'ai booké mon ticket via internet...Dimanche 11h50, Gare de Liège-Guillemins,  je réalisais déjà que nous étions des milliers à nous être dit la même chose. Accompagnée d'une amie, nous nous sommes dites en souriant..." Ça va être sportif de trouver de la place mais C'EST TROP COOL qu'autant de monde ai répondu à l'appel ".

 

Heureusement pour nous les planètes étaient alignées et nous sommes parvenues à nous dégoter deux places. Petite parenthèse, je ne sais pas si vous avez suivi la polémique médiatique en tout cas, nous l'avons vu en direct la SNCB n'a malheureusement pas géré le flux de manifestants. Résultat, il y a eu de nombreuses personnes qui sont soit arrivés en retard au rassemblement ou  ont été contraintes de rebrousser chemin...et soutenir la manifestation de loin. J'ai trouvé ça hyper décevant de la part de ce service public et je pense qu'on aurait pu être 100.000 mais moralement, on l'était voir même plus...j'en suis sûre !

 

 

 

 

13h15 arrivée à Bruxelles-Nord, Emy et Moi, on était pimpée comme jamais : turban imprimé fleuri et fleurs dans les cheveux et pancartes militantes autour du cou. On était prête pour gueuler. Dès la sortie de la gare, le ton était donné. Nous avions tous besoin de crier , hurler à pleins poumons " IL EST TEMPS DE PRENDRE DES MESURES ET DES ACTIONS RÉELLES POUR NOTRE PLANÈTE A L’ÉCHELLE INTERNATIONALE, NATIONALE, LOCALE & PRIVÉE...EN SOIT CRÉER UNE VRAI POLITIQUE CLIMATIQUE AVEC DES ACTES, C'EST FINI LES DISCOURS. " 

 

 

Puisque " OUI LES GARS " c'est la seule chose que nous avons tous en commun qu'on soit communiste ou libérale, caucasien ou asiatique, millionnaire ou sans revenus, chef d'état ou femme de ménage, grand-parents ou petits enfants...on crèche tous sur cette TERRE.

 

 

J'ai vu passer une vidéo datant de 2016 où un professeur de philosophie expliquait que la révolution climatique ne viendrait pas de la majorité mais de la minorité. Étant donné que les problématiques climatiques, les défis climatiques sont des choses abstraites pour la majorité. Pour nous, européens ce réchauffement climatique est encore floue. La majorité des européens voient une crise économique qui s'éternise, la flambée du prix des énergies et des gouvernements qui réduisent de plus en plus notre pouvoir d'achat. Alors que nous avons grandi dans une société véhiculant cette idéologie de produire toujours plus à partir d'éléments que nous puisons dans cette fameuse terre. Et après avoir produits toujours plus, il nous faut dépenser le fruit de cette production pour alimenter et faire fonctionner cette société. Puis jeter ces mêmes produits rapidement pour garder le niveau de production à flot en achetant des nouveaux .

 

 

 Or avec la question du climat, nous devons redéfinir/repenser ce modèle de société à la base. Penser climat c'est déjà ne plus voir la Terre comme un bien à exploiter pour tirer des profit mais comme un partenaire de vie un peu comme un couple, si l'un est malade c'est tout le couple qui risque de vaciller et disparaitre.

Je me dis que nos société industrialisées et mondialisées sont aliénantes car on veut toujours plus de tout alors que les racines de l'arbre sur lequel on est, sont déjà entrain de brûler. On sait qu'elles brûlent mais on préfère leurs tourner le dos et rêver de cette " RÉUSSITE " qu'on aimerait atteindre car on nous a dit que c'était ça le but de notre vie. Nous avons toujours été élevé ou éduqué pour ça...on nous l'a même enseigné " RÉUSSIR " un verbe qui veut tout dire et rien dire à la fois. Il hante la majorité des citoyens qui composent ces pays industrialisés et mondialisés.

 

Alors nous voulons quoi " LES CHÉRI.E.S ", nous décidons quoi ! Dimanche, j'ai été tellement heureuse de voir des familles ( bébés, enfants, parents et grand-parents ) marchant ensemble pour cette cause qui est la notre à tous êtres vivants. Je suis de ceux qui pense que l'écologie n'a rien de politique car elle nous concerne tous. Plusieurs pancartes nous l'indiquaient " IL N' Y AURA PAS DE JOBS SUR UN TERRE MORTE " car je vous le dis, on sera même pas en train de se poser la question de notre fin mois car notre santé et celle de nos enfants de ne seront pas bonnes.

 

Nous vivons dans une ère qui doit ABSOLUMENT se poser l'ultime question " VAIS-JE SAUTER ET ME SUICIDER EN PLEINE CONSCIENCE POUR QUE MOINS DE 10% DE LA POPULATION EN PROFITE VRAIMENT " ou " VAIS-JE SAUVER CES RACINES QUI BRULENT POUR QUE D'AUTRES PUISSENT PROFITER DE L'ARBRE APRÈS MOI ". Je suis quelqu'un de très optimiste de nature et joyeux en générale mais je ne vais pas vous faire de langue de bois dans ce domaine, je flippe. J'ai 29 ans et depuis que je suis adolescente et tata, j'ai vraiment pris conscience de l'urgence de se bouger pour réduire le réchauffement climatique. Ma conscience écologique était assez superficielle en 2004, j'ai fait du chemin depuis et il m'en reste encore beaucoup à parcourir. D'abord part le biais de petit gestes occasionnels puis de manière quotidienne en m'habillant de manière durable, par le biais des moyens de transport,  puis en mangeant de saison et en réalisant un virage éco-responsable avec MULAKOZè ATELIER.

 

 

 

 

Je me sentais tellement mal de créer sans conscience écologique, j'avais l'impression d'être une pub COCA COLA vous vendant la qualité des produits tout en omettant les coulisses et les réelles composantes des tissus. Je me disais c'est trop dur au niveau mode d'être à l'écoute des ces questions climatiques. Alors ne te prend pas la tête ! Mais c'est le blog qui m'a convaincu de sauter le pas et j'aimerais aller vers un 100% marque éco-friendly...ça va être un BIG Challenge mais j'ai envie de tenter ma chance. C'est ma quête de créatrice textile et de femme tellement inquiète de notre situation actuelle.

 

Évidemment, je n'écris pas pour avoir le prix de la citoyenne " ECOLO de l'année " soyons honnête on est tous dans le même bateau et le but n'est pas d'être celui qui pousse ou écrase les autres sur ce bateau qui prend l'eau.  Cette marche était un électrochoc à nos gouvernements pour être des acteurs de ce changement vital. A mon immense regret l'état belge ne nous a pas écouté...c'est tellement décevant. ALORS SVP continuons, nous minorité à déranger la majorité...C'EST CRUCIAL DE NE RIEN LÂCHER, on n'a pas d'autre planète et qu'une vie pour agir.

 

En conclusion, ça pourrait être chouette de laisser en commentaire vos astuces durables, éco-responsables ou récup ...ça peut donner des idées aux visiteurs.

 

Je vous laisse et vous souhaite une très bonne soirée !

 

A très vite !

 

Marianne

 

xxx 

 

 

 

 

" Time is Up "

" All This For Money "

" Climate Crisis = Food Crisis "

"Kestufou...La planète c'est nous "

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Twitter - Black Circle
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2019 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com