NOIRE & PAS BLACK

October 29, 2019

   Photo de Lynn Vanwonterghem - Je porte une veste MULAKOZè ATELIER

Enfant, j'ai souvent été complimenté pour ma dose de mélanine pas trop élevée.  Puis adolescente, en sortant de mon village, en côtoyant plus de personnes racisées (non blanche) j'ai découvert ce fléau LE BLANCHIMENT DE LA PEAU

 

 

Le BLANCHIMENT DE LA PEAU est une pratique cosmétique de dépigmentation de la peau (réduction de la mélanine, ce qui donne l'intensité de notre carnation) grâce à des produits chimiques pour modifier notre teint pour des raisons esthétiques.

 

J'ai ouvert les yeux sur cet enjeu de santé publique en prenant le bus pour aller au collège, en allant aux mariages traditionnels, en lisant des magazines tels que AMINA ou ESSENCE, en voyant des films ou des clips vidéo, en parlant avec ma tante. Pour de nombreuses personnes hommes ou femmes éclaircir sa peau est primordial. Je décide d'en parler car il y a quelques jours je regardais une vidéo sur Facebook où une femme expliquait comment durant dix ans elle s'est tartinée de produits toxiques pour " avoir l'air plus blanche ", métisse dans son cas car elle est noire. Elle expliquait que c'était plus fort qu'elle, malgré les dangers. Elle se trouvait plus séduisante et avait plus de compliment grâce à sa peau plus claire.

 

Cette pratique est malheureusement " ancestrale " et découle d'un réel problème de représentation et d'aliénation des communautés racisées. En 2019, une femme racisée sur 5...vivant dans un pays occidental utilise ces produits qui contiennent des dérivés du mercure, de l'hydroquinone, de la cortisone et du clobétasol. Ces substances n'apparaissent pas toujours dans la composition des crèmes, lotions, savons et huiles car ce marché se fait à la sauvette vu qu'il est interdit. Les chiffres sont encore plus inquiétants en Afrique et en Asie. Malgré tout cette industrie se porte toujours très bien car les diverses communautés non blanches continuent de véhiculer LE COLORISME.

 

LE COLORISME c'est la hiérarchisation des " tonalités/carnations " de la peau. C'est-à-dire qu'au sein d'une même communauté favoriser les personnes plus claires de peau et dénigrer voire stigmatiser les personnes plus foncées.

 

Je vais parler de ce que je sais et que j'ai vu...c'est d'ailleurs la raison de cet article rendre visible un problème qui vous est peut-être inconnu et pourtant très vicieux et installé par exemple dans la communauté africaine.

 

 

 

 

 

 Cette pratique est :

 

- La conséquence de la colonisation...Oui désolée les gars ce n'est pas parce qu'on cède son indépendance à un pays que toutes les idées, les valeurs, les habitudes que nous avons installées et cultivées prennent leurs bagages avec vous.

 

- & des " castes "sociales...je ne vous apprends rien, je pense mais dans de nombreuses communautés les personnes qui ont la peau la plus foncée sont les personnes qui travaillent dans les champs alors que les personnes à la peau claire sont celles qui ont assez d'argent pour se protéger du soleil.  Souvent ce sont ces dernières qui décident et dirigent les groupes.

 

Ces croyances sont présentes dans les groupes racisés. C'est ainsi qu'il est encore fréquent de voir des figures d’autorités tels que des pasteurs diffuser des messages visant à plus d'union mixte pour avoir plus d'enfants clairs. Puisque selon eux avoir des enfants clairs c'est avoir socialement réussi, être plus attirant, intelligent et intégré. Beaucoup de stars utilisent ces produits, la plus célèbre d'entre elle est Michael Jackson.

 

Cet article n'est pas là pour blâmer les personnes qui utilisent ces produits, je m'exprime surtout pour dénoncer ce " vivre ensemble hypocrite " EN  TANT QUE PERSONNE BLANCHE, il faut arrêter ces soi-disant compliments " Tu es belle pour une noire car tu as les traits fins " ou " Tu es tellement plus belle quand tu as les cheveux lisses " ou " Les enfants métisses c'est trop beau mais sortir avec un noir hors de question " car l'Afrique compte plus de 50 pays donc c'est débile de réduire la beauté noire à un type de traits, de métissage, de cheveux. Et oui, je suis désolée, LA BEAUTÉ n'est pas = à un élément...déjà le curseur se trouve où pour le " trop " ou  le " pas assez " ? Puis surtout, les blancs aussi n'ont pas tous les traits fins par nature et sont quand même beaux, pourquoi les noir.e.s ne seraient pas logés à la même enseigne ?

 

 

   Photo de Lynn Vanwonterghem - Je porte une robe MULAKOZè ATELIER

 

IL EST URGENT DE REVOIR NOS REPRESENTATIONS ESTHÉTIQUES (habituer nos yeux à d'autres beautés). Nos critères de beautés sont subjectifs mais sont malheureusement trop guidés par les beautés hégémoniques souvent blanches ou avec un exotisme dosé ou discret.

 

ET ENFIN à VOUS, ami.e.s racisé.e.s il est VITAL de faire face à notre propre " xénophobie " :  ça veut dire quoi être assez noir ou trop noir ? Arrêtons avec nos palmarès de Bounty, Banane, Snickers, Vrai Noir, Vrai Nappy, Vrai Panafricain, etc.  Avec nos chirurgies pour se faire diminuer/affiner les lèvres ou les narines. Il y a 15 jours H&M publiait une campagne mode enfant avec des petites filles de différentes origines avec un look " je rentre de l'école...coiffée/décoiffée " dans leurs visuels il y avait une gamine noire aux cheveux crépus attachés à la va-vite.  Et bien sachez que cette fillette s'en est prise plein la figure.

 

 

De nombreuses femmes, surtout des femmes noires criaient à l'" Horreur...voir au racisme "car selon elles, on dénigrait/insultait les cheveux afro. La réaction de ces femmes montre à quel point une même communauté peut se détester elle-même et tronquer son image/son naturel. Puisque oui, des cheveux crépus pas coiffés peuvent être beaux. Il n'est pas nécessaire d'avoir une coiffure à la " Jackson Five "ou" Tahiti Bob " pour être une ou un digne représentant.e et ambassadeur/ambassadrice de la communauté africaine.

 

Pour certaines personnes cet article peut vous paraître futile. Mais je pense sincèrement que concerné.e ou non c'est-à-dire racisé, métisse ou blanc, la diversité des beautés, des corps et des modèles de réussites passe par ces discussions qui fâchent car OUI, nous créons aussi nos propres " diktats " et les érigeons en modèle. 

Je suis de ceux qui pensent que pour combattre le racisme et la xénophobie, il faut mettre sur la place publique les problèmes pour expliquer où ils sont et pourquoi en 2019, ils sont toujours là...je suis une marathonienne plus qu'une sprinteuse face aux sujets qui gangrènent notre société et nos communautés. 

 

N.B: n'hésitez pas à en parler à un dermatologue, à vos personnes de confiance ou des thérapeutes si vous utilisez ces produits et en à parler autour de vous pour sensibiliser sur ce fléau sanitaire et identitaire.

 

Je vous laisse et vous souhaite une belle journée !

 

Marianne

xxx

                                                                                                                                                                Pub H&M en question

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon

© 2016/2020 by MULAKOZè. Proudly created with Wix.com