ON NE S'EXCUSE DE RIEN

Salut,


Comment ça va ?





Ce soir, je viens avec un VLOG...un format que j'aimerais plus proposer mais je ne me sens pas toujours très à l'aise à l'idée de me balader sans cesse avec ma caméra.



LE SAMEDI 10 JUILLET, j'y ai pensé et je l'ai chargé. Pourquoi ? car je savais que ça allait être une journée assez exceptionnelle. Je suis partie à Bruxelles avec deux ami.e.s MF & Roux pour participer à la soirée du Collectif L-SLAM " ON NE S'EXCUSE DE RIEN " avec le festival AFROPOLITAN à BOZAR - Bruxelles ( Lieu culturel que j'aime beaucoup pour ses expos, concerts et rencontres).


Cette fois-ci, je faisais parti des invité.e.s et mon nom MULAKOZè était au programme...sérieusement, j'étais entre pure excitation et stress ultime de louper le rendez-vous...décevoir Lisette Lombé, la cheffe d'orchestre de cette soirée slam.


Le slam, je connais...j'aime bien...j'en ai même parlé dans mon Travail de Maitrise en 6ème secondaire ( en 2007) qui parlait des l'évolution de la poésie.



Là, c'était un cran au-dessus...car j'allais slamer et le faire devant des personnes. En amont, j'ai demandé de l'aide à un ami Tim, musicien, très indulgent et motivant.


Je lui parlé du thème de la soirée WOMEN POWER, des thématiques qui me " bottaient " :


1) Les corps marginaux...par rapport à qui/ à quoi


2) 10 ans d'indépendance puisque fin de cet été ça fera 10 ans que j'ai quitté la maison familiale


3) Le couple c'est quoi ? vaste question qui m'intéressant depuis l'adolescence...les confinements m'ont poussé à élargir mes réflexions à ce sujet.


N'ayant pas beaucoup de temps, j'ai aussi envoyé un texte que j'avais écrit spontanément et sans le relire en mars ou avril un cri du cœur suite à diverses actualités : le procès de la HONTE à TOULOUSE.

Des militant.e.s HANDI qui se retrouvaient sur le banc des accusé.e.s...risquaient de la prison et de lourdes amendes pour avoir protester contre l'inaccessibilité des transports publics et lieux publics tels que les trains et gares en bloquant durant quelques heures une ligne de chemin de fer SNCF et un accès aux voix aériennes dans un aéroport.

Déjà ces comparutions sont un manque de respect et UNE INVERSION DU TRAUMA & DE LA RESPONSABILITÉ car c'est à la collectivité ( État, institutions, services de transports à être accessible...c'est la base pour tout être humain POINT )


Là où le bouchon a encore été plus loin, c'est que le tribunal où ces militant.e.s ont été convoqué.e.s...ÉTAIT LUI-MÊME INACCESSIBLE ET LE PROCÈS AUSSI...il a d'ailleurs dû être ajourné un temps puis à repris. Pour certain.e.s c'est ironique, c'est la faute à pas de chance, c'est un cas-isolé pas besoin d'en faire une montagne. Pour moi et tant d'autres personnes...C'EST LA BASE MÊME DE LEUR ACTION...LE NON RESPECT DE LEUR CORPS, LEUR EXISTENCE par le commun, l’État, les institutions, etc.


Certains corps ne veulent rien pour le collectif & je voulais en parler de ma place avec mes mots...et aussi d'expérience. Bien qu'étant une personne handicapée et malade avec une autonomie + une liberté de mouvement...je sens depuis gamine, CETTE IDÉE DES CORPS VALABLES = VALIDES vs LES CORPS INUTILES, A MAUDIRE, PAS VOIR, CACHER, SE MOQUER = CORPS HANDICAPÉS/MALADES.


Ça passe par des attaques frontales avec des insultes, des agressions, des exclusions " Non, on ne veut pas de toi ou de vous ici " à des choses plus " subtiles"...par exemple: le manière dont beaucoup sont étonné.e.s que je ne sois pas complexée ou gênée de mon corps...vu ma condition !


J'en rigole car je me détache de plus en plus de ces assignations et ces injonctions à se ranger bien sagement sans ouvrir la bouche car " sois reconnaissante d'être là et ne fais pas de vague ".


ALORS CE TEXTE...C'EST TOUT CA


Je vous l'écris ici et vous le dis en vidéo...j'espère que ça vous fera réfléchir, n'hésitez pas à me donner vos retours. Ils m'intéressent. Je vous souhaite une bonne soirée !


ET NE VOUS EXCUSEZ PAS D’ÊTRE VOUS...VOTRE CORPS...TANT PIS POUR CELLEUX QUI VOUS REGARDENT...VOUS ÊTES QUELQU'UN.E...LE RESPECT EST NON NÉGOCIABLE !!



MON TEXTE /POÈME...POINT DE DÉPART DU SLAM


" Cacher ces corps qui nous déstabilisent


Ces corps naissants

Ces corps accidentés

Ces corps usés

Ces corps mutilés

Ces corps agressés

Ces corps effacés


Cacher ces corps qui nous déstabilisent


Cacher ces corps qui nous heurtent


Ces corps vaillants

Ces corps créatifs

Ces corps rayonnants

Ces corps équilibristes

Ces corps résilients

Ces corps...(pause) humains


Cacher ces corps qui nous heurtent


Cacher ces corps


Autant qu'on les examine

Autant qu'on les espionne

Autant qu'on les séquestre

Autant qu'on les viole

Autant qu'on les fétichise

Autant qu'on les infantilise


Cacher ces corps


Serait-ce...pour vous

Ou pour nous


Me retirer...mon existence

Car j'ai...ce corps


Ne me sauvera pas

Ne me protègera pas


Vous vous proclamez

Savante...savant


Au nom de votre corps


Alors qu'allons-nous faire NOS CORPS


(Pause)


Choisir nos exitences

...plutôt que les cloner.


(Pause)


Choisir nos existences

...plutôt que les cloner. "